Le DOJO

Dojo, Rituels et codifications.

Comme pour d´autres arts martiaux, la pratique de l´Aïkido se déroule dans des endroits appelés « dojos » à l´intérieur desquels il convient d´adopter une certaine attitude. Ces codes ne sont pas des dogmes privatifs de liberté mais permettent d´établir un cadre propice à l´apprentissage et à la rencontre. C´est à l´intérieur de ce cadre ponctué notamment de démonstrations symboliques de respect à l´égard des enseignants et des partenaires que chacun des pratiquants d´Aïkido, anciens et nouveaux, trouve sa place propre.
Parmi eux nous citerons :

L´hygiène corporelle et la tenue vestimentaire : avant d´accéder au tatami, les pratiquants doivent revêtir une tenue spécifique appelée « dogi ». Dans les vestiaires ils procèdent à une toilette des pieds et des mains sinon à une douche complète. Ils se rendent des vestiaires au tatami avec des chaussures réservées à cet effet, sorte de claquettes qui seront déchaussées à l´entrée en marche arrière sur le tatami.
(Lors d´un cours de découverte, les débutants pourront tout à fait pratiquer avec un pantalon souple et un tee-shirt à manches longues)

Le salut: à son entrée dans la pièce des tatamis, l´Aïkidoka salut les lieux et les autres pratiquants éventuellement présents sur le tatami. A son entrée sur le tatami il se met en position de Seiza, joint ses deux mains paumes contre paumes au niveau de sa poitrine, les lève au niveau du front, les ramène au niveau de sa poitrine puis les dépose au sol devant lui en forme de triangle. Il s´incline alors vers l´intérieur de ce triangle orienté vers le mur du Kamisa ou sont apposés les photos d´anciens Maîtres, décédés à ce jours, qui ont oeuvrés pour nous transmettre le fruit de leur travail et nous permettre de nous engager à notre tour sur notre voie.

Laisser un commentaire